ÈRE POST DIGITAL : segmentation, expérience utilisateur et évolutions

L’ère post-digitale est une nouvelle époque où l’humanité a trouvé son juste équilibre entre univers physique et écosystème numérique.

0
7306
POST DIGITAL

Une récente étude de Forrester annonce l’ère post-digital. Il y a eu l’ère post-industrialisation, la démocratisation d’internet, l’arrivée du smartphone, les nombreuses mutations technologiques.

ÈRE POST DIGITAL : une nouvelle ère pour une nouvelle humanité

L’ère post-digital est une nouvelle époque où l’humanité a trouvé son juste équilibre entre univers physique et écosystème numérique. Plongé dans son quotidien, l’Homme ne peut plus se passer de l’un ou de l’autre : les deux mondes ne forment qu’un.

Les entreprises, elles aussi évoluent au gré de la transformation numérique. La technologie est plus importante que jamais et de nombreux métiers apparaissent autour de la donnée ou encore de la cyber-sécurité.

Les entreprises doivent faire face à des clients plus exigeants en terme de mobilité, de design et d’ergonomie. On ne se pose plus la question du digital : l’entreprise est innovante. L’entreprise est sociale.

L’entreprise ne fait plus dans l’amateurisme et accueille le digital 2.0. La culture de l’entreprise se réinvente pour coller à la transformation digitale.

Nouvelles stratégies de communication pour les marques

Les individus, consommateurs sont continuellement exposés aux discours des marques. Il y a les cinq médias classiques (Affichage, presse, cinéma, radio, télévision). S’ajoutent les médias nouveaux, ceux du web 2.0., (Ordinateur, tablette, mobile…).

Enfin, nous pouvons considérer qu’il y a les médias spaciaux (Lieux de vente, musée de marque…) ou encore les médias temporels (Evènements, sponsoring…). Ceux-ci amènent de nouveaux points de contacts (digitaux et/ou réels).

La communication de marque veut agir partout où se trouvent la clientèle et les prospects. Encore faut-il bien agir. J’entends par là penser d’abord relations entre les marques et leurs clients.

1 – Reprenez votre problématique de communication autant de fois que possible et ne vous focaliser sur vos consommateurs. Intéressez-vous à leurs usages, leurs expériences et l’utilité qu’ils vont avoir de vos contenus de marque.

Développez des stratégies de segmentation, vraies, authentiques, transparentes, construites sur le dialogue. Créez votre promesse de marque.

2 – Prendre la parole plus souvent, avec plus de réactivité, mais de manière plus fine par un contenu plus petit, plus simple, plus natif. La confiance en une marque se développe par les recommandations de proches, les avis de professionnel et de consommateur selon l’étude citée.

3 – Mettre régulièrement en place des évaluations pour éventuellement réajuster vos stratégies de communication dans une logique proactive. Il faudra pour se faire investir, si ce n’est pas déjà fait, dans les nouveaux métiers des technologies numériques : chef de projet digital associant stratégie et techniques, data scientists, développeurs curieux et polyvalent…

Manon Peytavin


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos connaissances pouvant être intéressées 🙂