Slack rencontre IBM Watson : cognition et langage réel au service des développeurs

La nouvelle vient de tomber, Slack et IBM collaborent pour fournir aux développeurs les avantages cognitifs de Watson, digne successeur (et tellement différent !) de Deep Blue.

0
3002
Slack et Watson par IBM

L’intelligence artificielle IBM Watson est un supercalculateur capable de comprendre le langage naturel / réel (celui que nous parlons).

Héritier de Deep Blue, le superordinateur d’IBM destiné à jouer aux échecs fin des années 90, Watson est, quant à lui, bien plus surprenant !

Mais qui est Watson ?

“Élémentaire, mon cher Watson !”

Quand IBM assure que Watson comprend notre langage grâce aux sciences cognitives. C’est-à-dire que Watson est capable de comprendre les jeux de mots, l’ironie, les blagues, etc., et de répondre en argumentant en un temps de réponse record, proche de celui de l’homme.

Pourquoi une telle collaboration ?

“Slack and IBM share the same vision for how Ai can transform workplace efficiency, and we recognize the important role developers are playing as they tap into cognitive technology to improve this part of our lives,” said David Kenny, general manager, IBM Watson. “By combining Slack’s digital workplace capabilities and Watson’s cognitive computing power, one of our first steps is to make it easier for developers to build cognitive-enabled bots and solutions for the Slack platform. From there, we think there will be many more ways we can collaborate and help propel productivity in new ways.”

Les hautes capacités analytiques de cette intelligence artificielle permettent de nombreuses possibilités.

Le premier bot issu de cette collaboration s’appelle Watson Conversation et sera destiné aux développeurs d’applications et de bots.

En effet, les capacités d’analyse conversationnelle, d’analyse de sentiments et de machine learning permettront de “rendre les bots plus intelligents”.

Les futurs bots issus de cette collaboration vont permettre d’améliorer les échanges sur Slack et probablement (nous en rêvons) de surpasser le stade de simple bot.

Les exemples de Slackbot couplés avec IBM Watson

Par exemple un Slackbot sera dédié à l’IT afin de permettre aux équipes d’être plus efficientes dans la résolution de problèmes informatiques.

Slack et IBM vont aussi fournir des outils et ressources afin d’aider les développeurs à développer et intégrer de nouveaux programmes pour Slack.

Par ailleurs, plusieurs équipes d’IBM collaborent via Slack afin de développer de nouvelles solutions cognitives pouvant être intégrées à la plateforme.  Elles seront mises à disposition des développeurs afin d’évoluer plus rapidement.

Le tout en partageant une vision commune de l’intelligence artificielle et de son futur, pour les hommes, les entreprises et la société.

L’intelligence artificielle greffée à l’iOS MobileFirst

IBM nous annonce qu’il est aujourd’hui possible de greffer son IA aux apps iOS MobileFirst.

En effet, les capacités cognitives et de machine learning d’IBM Watson seront proposées aux utilisateurs professionnels d’Apple. Dans le but d’augmenter la productivité et l’expérience des employés,  notamment grâce à l’analyse des sentiments ou l’analyse conversationnelle.

Les professionnels recevront alors des données structurées et justifiées par une argumentation. En d’autres termes, cela leur permettra de prendre une décision en toute connaissance de cause.

Les domaines d’activités concernés par cette amélioration de l’expérience client sont variés :

  • Sales Assist (ADV)
  • Passenger + pour les hôtesses de l’air
  • Trusted Advice (services financiers)


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos connaissances pouvant être intéressées 🙂